Nouvelles recettes

Zeste de coing

Zeste de coing


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Choisissez des coings beaux et sains, jaunes, sans tâches. Lavez bien les peluches dessus et coupez-les en 4. Ne les épluchez pas, ne retirez pas la boite avec les pépins. à 1kg de coing. Laissez bouillir une heure à feu doux, jusqu'à ce que les coings soient bien ramollis.Pendant la cuisson ne pas mélanger les coings, ne pas les émietter.gazer et laisser bien égoutter, 30 min.

Mesurez la quantité de jus obtenue et remettez-la à bouillir, avec le sucre, en respectant la proportion de 1kg de sucre pour 1l de jus.Laissez mijoter jusqu'à ce que le sucre fonde, puis augmentez le feu.Prenez la mousse autant de fois que nécessaire Faire bouillir jusqu'à ce que la pastille soit bien liée.

Lorsqu'il est prêt, retirez-le du feu et, chaud, mettez-le dans des bocaux qui ferment hermétiquement.

1

Si vous le souhaitez, pour plus de saveur, avant de retirer la pastille du feu, vous pouvez ajouter quelques cerneaux de noix frits.

2

Les fruits bouillis qui restent après avoir pressé le jus peuvent être utilisés pour la confiture.

3

Le durcissement de la peau dépend non seulement de la quantité de sucre ou du temps de cuisson, mais aussi du type de fruit utilisé.Pommes, poires, coings, groseilles contiennent une grande quantité de pectine, une substance qui aide à durcir la peau.Il est recommandé pour éviter les farines qui s'effritent facilement à l'ébullition car elles donnent un jus trouble. Plus le jus est clair, plus la peau est belle. Pour une peau claire, il faut faire bouillir la peau à feu vif. Si on veut une couleur plus rougeâtre peau, faire bouillir à feu doux.


Zeste de coing et pomme

Le granulé peut être fabriqué à partir de coings entiers ou uniquement à partir de coques et tiges nettoyées provenant d'autres préparations (confiture, etc.). J'ai utilisé les tiges et les pelures des coings nettoyés pour la confiture et quelques coings entiers (pour peser ensemble 1 kg) et 1 kg de pommes à peau rouge.

J'ai lavé les coings entiers et les ai coupés en rondelles, j'ai fait de même avec les pommes sans enlever l'épine. Dans un pot j'ai mis les coings et leurs restes avec les pommes et j'ai ajouté de l'eau froide qui doit dépasser leur niveau de 3-4 cm. Nous les faisons bouillir jusqu'à ce qu'ils ramollissent bien sans remuer pour ne pas perturber le jus.

Quand ils sont cuits, sur une passoire, mettre une gaze en double couche et filtrer le jus.

Le liquide restant est pesé. A chaque litre de liquide ajoutez 1 kg de sucre. Le liquide, le sucre de gousse de vanille et le jus de citron sont mélangés et bouillis jusqu'à ce qu'il se lie comme un sorbet (mettez 2-3 gouttes de sirop dans un peu d'eau froide et si vous les attrapez entre deux doigts il se rassemble comme un bonbon moelleux signifie que le sirop a lié).

On peut laisser moins lier le sirop que pour la confiture de coing (relevez la cuillère et de son côté apparaîtront deux ou trois gouttes de sirop, côte à côte, qui tomberont d'un coup, alors le sirop est moins lié que pour la confiture). Dans ce cas, la pastille collera comme une boulette de viande plus molle.

Après qu'il soit prêt à lier, le culot, la gelée, mettez-le chaud dans des bocaux, laissez-le refroidir, puis mettez les couvercles sur les bocaux, ou attachez-le avec du cellophane. Il va gélifier dans le pot. Il peut être servi comme sorbet ou il peut être utilisé pour des tartes, des puddings, du riz au lait, de la semoule au lait, etc.


De la vieille cuisine roumaine : Boulette de coing et Légumes en saumure

Nous vous proposons cette semaine zeste de coing et Légumes en eau salée. Les deux recettes étant publiées dans & # 8221Carte de cuisine - 1501 plats & # 8221 (1935), avec une préface de Constantin Bacalbașa, rapporte Agerpres.

Zeste de coing

C'est-à-dire 4 kgr. de coing et un kgr. tu fais pousser de belles pommes, tes tomates coupent les coings et tu nettoies les pommes des pépins et tu les mets sur le feu avec 6 litres d'eau. Que le feu soit d'abord plus rapide puis plus calme. Il doit en lâcher une poignée. Filtrez ensuite le jus à travers une tige.

Laisser couler librement, ne pas presser pour que le jus reste clair. Mesurez le jus et ajoutez autant de jus que de sucre, jusqu'à ce que le sucre fonde, laissez le feu se calmer, puis allumez-le et quand il cesse de lier, baissez le feu à nouveau.

Essayez le sucre comme suit : vous avez un verre d'eau très froide dedans, jetez un peu de sirop sur le feu et prenez-le entre vos doigts si vous pouvez le faire grumeleux comme un petit pois, la douceur est assez liée. Sortant la confiture du feu, il la versa aussitôt dans des bocaux.

Légumes en saumure

Prenez les légumes suivants dans les quantités désirées par chacun. Mais bien sûr, les concombres dominent en nombre. Spécial concombres, poivrons longs, gogonele, okra, chou rouge coupé en quatre, chou blanc coupé de la même manière, haricot, ail, pastèque, petites pastèques, branches d'aneth, branches de céleri, thym. D'autre part, préparez de l'eau avec autant de sel que vous le souhaitez.

Mettez tous ces légumes mélangés dans un tonneau jusqu'à ce que vous le remplissiez, puis versez-y l'eau salée qui devra recouvrir les légumes. Couvrir le canon avec son fond afin qu'il soit bien fermé. Laissez-le reposer pendant une semaine, puis commencez à le faire rouler quotidiennement dans la cour. Dans un mois, vous pouvez commencer à consommer.


Zeste de coing et pomme

Le granulé peut être fabriqué à partir de coings entiers ou uniquement à partir de coques et tiges nettoyées provenant d'autres préparations (confiture, etc.). J'ai utilisé les tiges et les pelures des coings nettoyés pour la confiture et quelques coings entiers (pour peser ensemble 1 kg) et 1 kg de pommes à peau rouge.

J'ai lavé les coings entiers et les ai coupés en rondelles, j'ai fait de même avec les pommes sans enlever l'épine. Dans un pot j'ai mis les coings et leurs restes avec les pommes et j'ai ajouté de l'eau froide qui doit dépasser leur niveau de 3-4 cm. Nous les faisons bouillir jusqu'à ce qu'ils ramollissent bien sans remuer pour ne pas perturber le jus.

Quand ils sont cuits, sur une passoire, mettre une gaze en double couche et filtrer le jus.

Le liquide restant est pesé. A chaque litre de liquide ajoutez 1 kg de sucre. Le liquide, le sucre de gousse de vanille et le jus de citron sont mélangés et bouillis jusqu'à ce qu'il se lie comme un sorbet (mettez 2-3 gouttes de sirop dans un peu d'eau froide et si vous les attrapez entre deux doigts il se rassemble comme un bonbon moelleux signifie que le sirop a lié).

On peut laisser moins lier le sirop que pour la confiture de coing (relevez la cuillère et de son côté apparaîtront deux ou trois gouttes de sirop, côte à côte, qui tomberont d'un coup, alors le sirop est moins lié que pour la confiture). Dans ce cas, la pastille coagulera comme une boulette de viande plus molle.

Une fois qu'il est prêt à lier, le culot, la gelée, mettez-le chaud dans des bocaux, laissez-le refroidir, puis mettez les couvercles sur les bocaux, ou attachez-le avec du cellophane. Il va gélifier dans le pot. Il peut être servi en sorbet ou il peut être utilisé pour des tartes, des puddings, du riz au lait, de la semoule au lait, etc.


Cette confiture peut être réalisée à partir de coings entiers ou uniquement à partir des coques et de leur cœur provenant d'autres préparations (confiture, etc.). Cette partie du fruit (le milieu avec les graines qui contiennent plus de pectine), étant très forte, n'est jamais utilisée pour autre chose, il est donc dommage de la jeter, chaque fois que l'occasion se présente, car elle peut être utilisée pour préparer une gelée a le goût.

Pour obtenir la couleur rose, mettez 1 kg de coing, 1 kg de pommes Jonathanat rouges ou autres pommes à peau rouge. Les coings sont laissés bien jaunir, après avoir été récoltés, ils sont essuyés de la poussière sur eux, lavés et coupés en tranches avec la peau et les graines, ainsi que les pommes rouges. Faire bouillir ensemble, dans une casserole émaillée, avec de l'eau froide (en dépassant leur niveau de 3-4 cm) et laisser jusqu'à ce qu'il ramollisse bien, sans remuer, pour ne pas perturber le jus. Après cela, il est versé dans une passoire sur laquelle est placée une serviette en double gaze, surmontée d'une fine couche de coton. Le liquide obtenu est pesé. Pour 1 l de liquide mettre 1 kg de sucre.

Mélanger le jus et le sucre dans la casserole de confiture et laisser bouillir jusqu'à ce qu'il se lie comme un sorbet.

Cette confiture peut être servie avec une cuillère à café dans un verre d'eau type sorbet (sans tomber de la cuillère à café). On peut moins nouer, uniquement pour la confiture (on essaye aussi en soulevant la cuillère verticalement et en laissant la dernière goutte tomber sur le bord d'une assiette, comme une perle sans glisser, ou la cuillère est relevée sur le côté et 3 gouttes tombera d'un coup de sirop bien lié, côte à côte).

Ce granulé se collera uniquement comme une boulette de viande molle, et sera utilisé pour les tartes, les puddings, la semoule et le riz au lait, etc. Une fois prête, la gelée est mise à chaud dans les bocaux posés sur une plaque métallique ou sur deux couteaux avec un mineur de métal et laissée refroidir, puis les bocaux sont noués.

Il erre dans le bocal, plus ou moins, comme il devait être ficelé.


Ingrédients

Étape 1

Gâteau aux coings

Préchauffer le four à 180°C et tapisser la plaque de 25x35cm de beurre et de papier cuisson. Séparez les blancs d'œufs des jaunes. Nous gardons de côté 3 blancs d'œufs pour la meringue.

Pour le plan de travail, battre la mousse avec le beurre mou, à température ambiante avec 200g de sucre, le noyau de la gousse de vanille, le zeste de citron. Battez-les au batteur à grande vitesse, 5-7 minutes, jusqu'à ce que le beurre devienne mousseux et que les granules de sucre soient presque inexistants. Ajouter les 6 jaunes, un à la fois, en mélangeant bien après chacun. Ajouter la farine tamisée avec la levure chimique. Nous mélangeons.

A part, battre les blancs d'œufs et les ajouter à la composition. Nous les incorporons à la spatule ou à la cuillère en bois, avec des mouvements de pliage, afin de ne pas retirer l'air de la composition. Verser la pâte obtenue dans la plaque, bien la niveler. Mettez la plaque au four pendant 18-20 minutes.

Nous mettons la couette sur le comptoir et le coing. Je nivelais très bien.

A part, fouettez les 3 blancs d'œufs avec le jus de citron et une pincée de sel. Lorsque les blancs d'œufs sont mousseux, ajoutez les 150g de sucre, cuillère par cuillère. Battre très bien avec le mélangeur, 12-15 minutes ou jusqu'à ce que nous ayons une meringue forte. Ajouter les noix moulues et les incorporer à la spatule. On met la meringue obtenue sur la couche de peau, à niveau. Cuire à nouveau, 18-20 minutes ou jusqu'à ce que la meringue soit légèrement dorée.

Astuce : ne coupez le gâteau que lorsqu'il est bien refroidi et obligatoirement avec un couteau humide, afin de ne pas casser la meringue. Bon appétit!


Ingrédients

Étape 1

Gâteau aux coings

Préchauffer le four à 180°C et tapisser la plaque de 25x35cm de beurre et de papier cuisson. Séparez les blancs d'œufs des jaunes. Nous gardons de côté 3 blancs d'œufs pour la meringue.

Pour le plan de travail, battre la mousse avec le beurre mou, à température ambiante avec 200g de sucre, le noyau de la gousse de vanille, le zeste de citron. Battez-les au batteur à grande vitesse, 5-7 minutes, jusqu'à ce que le beurre devienne mousseux et que les granules de sucre soient presque inexistants. Ajouter les 6 jaunes, un à la fois, en mélangeant bien après chacun. Ajouter la farine tamisée avec la levure chimique. Nous mélangeons.

A part, battre les blancs d'œufs et les ajouter à la composition. Nous les incorporons à la spatule ou à la cuillère en bois, avec des mouvements de pliage, afin de ne pas retirer l'air de la composition. Verser la pâte obtenue dans la plaque, bien la niveler. Mettez la plaque au four pendant 18-20 minutes.

Au-dessus du comptoir, nous mettons le coing et le coing. Je nivelais très bien.

A part, fouettez les 3 blancs d'œufs avec le jus de citron et une pincée de sel. Lorsque les blancs d'œufs sont mousseux, ajoutez les 150g de sucre, cuillère par cuillère. Battre très bien avec le mélangeur, 12-15 minutes ou jusqu'à ce que nous ayons une meringue forte. Ajouter les noix moulues et les incorporer à la spatule. On met la meringue obtenue sur la couche de peau, à niveau. Cuire à nouveau, 18-20 minutes ou jusqu'à ce que la meringue soit légèrement dorée.

Astuce : ne coupez le gâteau que lorsqu'il est bien refroidi et obligatoirement avec un couteau humide, afin de ne pas casser la meringue. Bon appétit!


La boulette de coing la plus simple

Que c'est encore le temps des coings délicieux, à partir de tiges et de coques vous pouvez faire la meilleure peau ! Voici ce dont vous avez besoin :

INGRÉDIENTS

1 kilogramme de coing (entier ou simplement tiges et pelures - s'il reste de la confiture)

1 cuillère à soupe de jus de citron frais

METHODE DE PREPARATION DE LA PEAU DE COING

1. Coupez les tiges en petits morceaux et faites-les bouillir dans de l'eau à feu doux. L'eau doit passer un peu sur eux. Faire bouillir jusqu'à ce qu'il soit bien ramolli.

2. Une fois qu'ils ont bien bouilli, filtrez le liquide dans une autre casserole et ajoutez le jus de citron et le sucre - à un litre de liquide, ajoutez un kilogramme de sucre. Porter à nouveau à ébullition à feu doux, jusqu'à ce qu'il se lie et diminue un peu. Remuez de temps en temps. Vous pouvez également vérifier sa consistance comme de la confiture - touchez la surface du liquide avec une cuillère, puis mettez-le de côté pour qu'il refroidisse. S'il durcit sur le dos de la cuillère, alors c'est prêt.

3. Lorsque vous êtes prêt, versez dans des bocaux. Lorsqu'il refroidit complètement, il a la consistance d'une gelée.


Gelée & # 8211 Pastille de coing comme celle de grand-mère

La gelée de coing naturelle Coing & # 8211 est pratiquement la plus forte concentration de pectine trouvée dans les pommes, poires et autres fruits. Pour être honnête, je n'ai pas entendu parler de ce produit depuis longtemps, mais tante Florica de Recaș, est celle qui m'a appris à le faire et chaque fois que j'en ai l'occasion, je la remercierai, même de cette manière.

Les coings sont des fruits aromatiques, apparentés à la pomme et aux cheveux, connus depuis l'antiquité, comme étant utilisés en médecine traditionnelle avec les graines et les fruits.

Ingrédients pour la gelée & #8211 coing comme mamie :

2,5 kg de coing
0,8 kg de sucre
2 citrons
Une pincée de sel

Comment préparer la gelée & #8211 coing comme mamie :

Épluchez les coings et les tiges. Conservez à la fois les coings et les tiges, qui sont lavées et conservées à l'eau froide jusqu'à ce que nous ayons fini de les nettoyer tous.


Mettez les coquilles et les tiges dans une casserole d'eau à condition qu'elles soient couvertes à ébullition pendant une heure, et si nécessaire rajoutez un peu d'eau.

Filtrer le jus ainsi obtenu, le verser sur les coings nettoyés avec le sucre et le jus de citron, le sel en poudre et ajouter un autre litre d'eau et faire bouillir pendant 1 heure jusqu'à ce qu'il ramollisse bien.


Passer le liquide au tamis fin,

et on le met à bouillir, à feu doux, et toutes les 20 minutes on le prend de la composition et on le laisse à température ambiante et s'il gélifie c'est prêt.


Verser dans des pots stérilisés et les mettre au bain marie jusqu'à ce qu'ils refroidissent d'eux-mêmes.


Simple et savoureux, un plat idéal à conserver pour les froides journées d'hiver. Avec une tranche de pain avec du beurre et du thé chaud.
Avec le reste des coings, nous pouvons faire de la confiture ou de la marmelade, en ajoutant quelques cuillères à soupe de sucre, autant que nous aimons le sucré.
Simple, savoureux et sain. Alors bon travail et bon appétit !


Vidéo: Confiture de coings en morceaux a lAlgeriénne (Décembre 2022).